L’idée de créer L'Ecole des Métiers des Travaux Publics (EMTP) émane de la volonté du Groupe GITRAMA, inscrite dans sa stratégie de formation, dûment soutenues et encouragée par Monsieur Le ministre des Travaux Publics et des Transports.

Cette volonté collégiale nous rend déterminés à vouloir disposer de compétences de base qui seront les véritables atouts et avantages stratégiques de GITRAMA, y compris la combinaison des connaissances regroupées et de capacités techniques qui permettront à nos entreprises d'être compétitives sur le marché existant, voire même se déployer dans de nouveaux marchés tout en offrant un produit et un service à nos clients.

Il va sans dire que de nos jours les stages ont prouvé leurs limites dans l’accaparation du savoir et du savoir-faire. C’est pour cela, que nous voulons rénover l’offre de formation en étant déterminé à vouloir créer une école interne des métiers qui sera la solution multimodale, combinant formation théorique présentielle et formation en situation de travail pratique, spécialement après avoir fait le constat sur le terrain de la mauvaise qualité des travaux réalisés par les conducteurs d’engins fraichement recrutés d’une part, et d’autre part de l’introduction des nouvelles technologies dans la construction des engins, ce qui nécessite des actions de recyclages pour les anciens enginistes, et ce qui requiert aussi le rehaussement du niveau de qualification des maintenanciers afin de préserver l’outil de production en bon état de marche.

La demande pressante et urgente exprimée par les entreprises du secteur des travaux publics, qui d’ailleurs n’a pas laissé indifférent le groupe GITRAMA et qui a suscité un intérêt particulier à vouloir être acteur dans la renaissance des métiers des travaux publics et par voie de conséquence dans le développement de notre pays, avait aussi une forte tonalité quant à la création de cette école.

Les moyens matériels et logistiques que procureront nos entreprises pour cette école sera, selon la vision du groupe, un atout pour réussir à dispenser de formations de qualité, et ce de façon permanente et continue.

Quant au choix d’élire le siège de cette école au niveau de l’EPE SONATRO, il est symbolique à plus d’un titre, car cette entreprise fût le fleuron du secteur des travaux publics en Algérie et c’est la doyenne de toutes les autres entreprises, y compris celles des autres groupes.

L’EMTP de GITRAMA offrira un enseignement basé sur un rythme scolaire alterné, sous la forme de cours théoriques suivie d'apprentissage pratique sur des plateformes d'exercices, véritables répliques de chantiers, ou en atelier.

La collaboration étroite de l'école avec les entreprises du secteur des Travaux Publics et de l’Hydraulique, en commençant d’abord par celles du Groupe GITRAMA pour offrir ses services, par la suite, aux groupes GITRA et GEICA. Cette coopération lui permettra de former des jeunes performants, qui seront acteurs déterminants dans le monde professionnel.

Au-delà du savoir-faire, l'Ecole des Métiers des Travaux Publics accordera une importance toute particulière au savoir-être. Tous les élèves non résidants à Alger vivront dans un campus et l'ensemble du personnel veillera au respect de valeurs essentielles telles le travail d'équipe ou l'autonomie.

Avec des infrastructures adaptées aux programmes d’enseignement, de plateformes d'exercices aménagées en îlots pédagogiques, d'ateliers et de laboratoires, l'école sera une véritable école de terrain qui disposera d'un environnement privilégié pour réussir.

A la fin de leur formation, les élèves et étudiants de l'école seront destinés à des postes de conducteurs d'engins, chefs d'équipe, chefs de chantier, de laborantins, d’électriciens, de tôliers ou mécaniciens d'engins.

Choisir l’Ecole des Travaux Publics du Groupe GITRAMA, c’est se donner toutes les chances de réussir dans un secteur dynamique et passionnant, porteur d’emploi et en évolution constante.

Organisation de l'école

L’école sera managée par une direction qui aura pour rôles à la fois administratif, pédagogique et relationnel.

Elle sera étoffée d’une structure pédagogique d’études théoriques et pratiques.

En plus d’un conseil des enseignants qui assistera la direction dans les orientations pédagogiques.

Moyens matériels

L’école sera dotée de :

  • 14 salles de cours pour une capacité optimale de 140 places pédagogiques ;
  • 01 amphithéâtre d’une capacité d’accueil de 200 places ;
  • Différents engins utilisés dans le secteur du BTPH sont mis à la disposition des apprenants afin de se familiariser avec et savoir les manipuler ; une surface de 20 000 m2 est dédiée à cette activité ;
  • Des ateliers de maintenances (mécanique, électricité, hydraulique, tôlerie, ...) existent aussi et seront utilisés pour les aspects pratiques ;
  • Un laboratoire contenant les principaux outils des essais nécessaires aux besoins des différents chantiers est aussi mis à la disposition des stagiaires ;
  • Enfin un campus d’une capacité de 80 lits complétera l’infrastructure ainsi qu’un réfectoire offrant toute les conditions d’hygiènes et de sécurité est disponible.
  • Moyens humains

    Pour les moyens humains outre la direction, il y aura à terme une dizaine d’enseignants entre permanents, vacataires et laborantins.

    Les parcours de l’Ecole voudront bien être mis en œuvre par des formateurs le plus souvent internes mais également externes. On aura besoin de trois profils de formateurs :

  • les formateurs « classiques » présentiels pour la théorie ;
  • les formateurs en situation de travail ;
  • les tuteurs.
  • Programmes pédagogiques

    Les programmes pédagogiques seront finalisés par la direction de l’Ecole à travers son équipe pédagogique et de concert avec le groupe GITRAMA.

    Nonobstant cet état, nous pouvons signaler que les activités pédagogiques s’articuleront autour des métiers des Travaux Publics, de la Maintenance, du Contrôle Qualité ainsi qu’autour de la mise à niveau des techniciens et cadres du secteur.

    Ces programmes seront revus périodiquement pour pouvoir les adapter aux contextes en perpétuelles mutations et aux avancées technologiques combien même accélérées.

    Conclusion

    L’école des Métiers des Travaux Publics du groupe GITRAMA aura un rôle majeur à jouer concernant la formation continue des travailleurs du secteur du BTPH, de par la formation d’excellence à laquelle le groupe aspire.

    Cette école des métiers formera des profils directement opérationnels, possédant une forte spécialisation métier et une bonne culture de l’entreprise.

    La connaissance de l’entreprise, des métiers des travaux publics, de la sécurité, ou encore des métiers de la maintenance et du contrôle de la qualité des travaux, sont à cet égard des enseignements essentiels.

    Ceci dit, l’EMTP sera un pourvoyeur de main-d’œuvre qualifiée pour les entreprises du secteur.